Tablettes à l’école : la quête du contenu a fait le plein !

Posted by on septembre 26, 2014 in Tablettes | Commentaires fermés
Tags: , ,

Tablettes à l'école 2014 copyright CRAK

 

 


Le Crak avec ses partenaires,
Gobelins, Canopé , Cap Digital, Le Labo de l’édition, é.l@b, La Caisse des Dépôts, Microsoft Education, Stantum, les éditions Weka, La Souris Grise, Educavox, Ludomag et La Gazette des communes a organisé à Paris ce mercredi 24 septembre 2014 la deuxième édition d’un évènement consacré au numérique à l’école : Tablettes à l’école, la quête du contenu.

Plus de 180 personnes ont participé à cette journée d’échanges, de démonstrations et de débats.
Les mondes de l’éducation, de l’entrepreunariat et des collectivités sont venus confronter leurs points de vue sur l’école numérique. Et tous s’accordent pour dire que le déploiement du numérique à l’école est un chantier stratégique et indispensable.

 

Déclaration de Catherine Becchetti-Bizot et d’Axelle Lemaire

Catherine Becchetti-Bizot, directrice du numérique pour l’éducation au Ministère de lÉducation Nationale, a ouvert la matinée.
« 
La présence à cette journée, tout à la fois de constructeurs de matériels et de solutions de services, d’éditeurs de ressources numériques, de représentants de collectivités territoriales, d’associations, d’enseignants, de formateurs, de cadres et d’opérateurs de l’Éducation Nationale est le signe, et la garantie, d’une volonté (que nous approuvons) de réunir les compétences et l’expérience de tous les acteurs du numérique pour l’éducation, sans en oublier aucun, en privilégiant une approche globale et systémique, plutôt qu’une approche morcelée qui ne prendrait en compte qu’un seul aspect de la question », a-t-elle déclaré.
2 Tablettes à l'école 2014 copyright CRAKLe Ministère de
l’Éducation Nationale est « engagé dans de nombreuses expérimentations – beaucoup des acteurs ici présents le savent avec lesquels nous travaillons depuis plusieurs années – depuis 2010, date de l’introduction des supports mobiles à l’École. Nous avons recensé plus de 100 000 tablettes en expérimentation ou en déploiement dans les établissements scolaires », a précisé Madame Catherine Becchetti-Bizot.

Axelle Lemaire, secrétaire d’État à l’économie numérique, a réaffirmé la volonté politique du gouvernement de porter le numérique à l’école. « La question du numérique à l’école se trouve aujourd’hui tout en haut de l’agenda politique de notre pays. Le numérique à l’école c’est pour moi la preuve que la République numérique est en marche. C’est un pas décisif pour notre pays, pour son entrée dans la modernité », a-t-elle déclaré.
La secrétaire d’État a également expliqué son ambition pour les ressources numériques éducatives. « Notre priorité concerne les ressources, les contenus et les logiciels qui sont sources de valeur et seront exportables et réutilisables », a t-elle assuré, indiquant qu’il fallait permettre aux éditeurs de « proposer de nouveaux contenus, plus innovants, plus disruptifs, et de constituer un catalogue compétitif dans la concurrence mondiale. » Axelle Lemaire a précisé qu’il faut « réserver un budget important pour les ressources innovantes pour stimuler ce secteur essentiel à la diffusion d’un modèle français de l’éducation, en particulier au sein de la francophonie dans le monde. »

 

Grandes expérimentations

La première table ronde de la journée s’est attachée à détailler des expériences significatives de déploiements de tablettes en classes dans la Vienne, en Gironde, en Yvelines, dans le Nord-Pas-de-Calais et dans les Landes.

Jean-Michel Perron, directeur de la recherche et du développement sur les usages du numérique éducatif de Canopé, Christian Saint-Lezer, inspecteur de l’Éducation Nationale en charge de la circonscription de Mérignac et de Bordeaux, Jérôme Brault, directeur général des services du Perray, Christophe Carayon, chargé de mission numérique auprès du président de la communauté de communes Marennes Adour Côte Sud et Ludovic Longueval directeur numérique jeunesse du conseil régional du Nord-Pas de Calais ont abordé les problématiques de formation et d’accompagnement des enseignants ainsi que de déploiement et d’affranchissement envers le matériel.

 

Start up françaises

Une table ronde d’entrepreneurs a permis d’évoquer la complexité du marché de l’e-éducation. Patrick Marchal, co-fondateur We Want To Know représenté par Serge Versillé, Jérôme Serre, co-fondateur d’eduPad, Benjamin Viaud, directeur associé de Beneylu School et Déborah Elalouf, présidente de Tralalere, ont présenté leurs parcours d’entrepreneurs et de sociétés et ont évoqué et comparé leurs business models.

Au cours de la journée, les éditeurs de ressources ont également été invités à présenter leurs derniers projets ou innovations. Leurs présentations se tenaient sous forme de pitchs chronométrés de 3 minutes. Les sociétés WeWantToKnow, eduPad, Tralalere, Pinpin Team, Planet Nemo Interactive, Brainpop, Nathan, L’Escapadou, Atomic Soom, Anuman / Kids’ Mania, Studio PixMix, Nomad Education, Hachette, Le Web pédagogique, Cylapp, et AB Math ont relevé le challenge du pitch et ont défendu leurs positionnements.

 

Keynotes d’experts

Au travers des keynotes de François Catala, directeur général adjoint de Canopé, de Muriel Brunet, chargée de développement Éducation et Formation de Cap Digital et de Nicolas Esposito, responsable de la Recherche de Gobelins, l’école de l’image, les participants ont pu constater la richesse des réflexions en cours en France et en francophonie sur la thématique de l’e-éducation.

Sophie Pène, pilote de la saisine « Éducation » du Conseil National du Numérique, a conclu sur le métier d’enseignant, indiquant qu’à son sens « toute la charge de la transition numérique pèse sur le professeur » et que cet étau doit se desserrer. Sophie Pène a par ailleurs souligné qu’à terme les établissements vont être amenés à être des certificateurs des ressources proposées et utilisées dans les foyers.

La journée a ainsi permis d’évaluer les multiples chamboulements et transformations au niveau de l’apprentissages des élèves, de l’organisation des établissements et du rôle des enseignants. L’évènement a montré comment d’année en année les lignes changent : les notions classiques du scolaire et parascolaire n’ont plus cours, l’apprentissage se distille dans le numérique et dans les usages à la maison comme en classe. Les sphères politiques, éducatives et entrepreneuriales ont ainsi tout intérêt à combiner leurs efforts pour favoriser l’innovation et la qualité.

 

#educrak et replay

Pendant la journée, les débats s’organisaient en même temps en ligne via le #educrak, fortement actif.

L’ensemble de l’évènement a été filmé. Pour revoir les débats, vous pouvez vous rendre sur le compte YouTube du Crak pour visionner en intégralité la matinée et l’aprés-midi.

Tablettes à l’école, la quête du contenu, se tiendra pour sa prochaine édition le 24 septembre 2015. En gardant la même ambition : permettre à tous les acteurs politiques, institutionnels, industriels et penseurs de faire avancer le numérique à l’école sur le chemin de l’innovation et de la pertinence pédagogique.